En quoi consistait l'étude ?

Cette enquête nationale portée par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie avait pour but de décrire la symptomatologie des personnes âgées de 70 ans et plus infectées par le virus SARS-CoV-2. La sémiologie diffère souvent entre les adulte jeunes et plus âgés ; la modification de l’expression des signes ou les difficultés d’interprétation chez la personne âgée pouvant brouiller la démarche diagnostique. Si cette singularité est avérée pour l’infection COVID-19 qui a émergé récemment, elle pourrait être à l’origine d’un retard diagnostique et de soins chez les patients âgés. Il nous est donc apparu essentiel de clarifier cela.

Quelles ont été les conditions de diffusion de cette enquête ?

Cette enquête en ligne a été adressée très tôt au début de la crise, le 22 mars 2020, à tous les membres de la SFGG, puis relayée par plusieurs sociétés régionales de gériatrie, l’Association des Jeunes Gériatres et un réseau professionnel d’infectiologie. En pratique, il était demandé à chaque praticien de renseigner le(s) symptôme(s) observé(s) au cours des 72 premières heures de l’infection chez leurs 10 derniers patients âgés atteints de COVID-19.

Quels sont les résultats que vous avez pu en tirer ?

Les résultats seront publiés prochainement, ce qui nous empêche de tout dévoiler à cet instant (NDLR ils ont été publiés ici depuis). On peut tout de même retenir que les personnes âgées infectées sont pauci-voire asymptomatiques ; et les rares symptômes sont souvent frustres et aspécifiques, mêlant signes généraux et respiratoires (asthénie, hyperthermie, toux) avec syndromes gériatriques. Cela rend le diagnostic d’autant plus complexe, et justifie une vigilance de tous les instants en médecine gériatrique.

La finalité de cette étude ?

Notre finalité est clairement d’aider les cliniciens à identifier le plus tôt possible les premiers signes de l’infection COVID-19 afin d’éviter tout retard dans l’instauration des traitements et des mesures d'isolement, et ainsi limiter les risques de dissémination et d’épidémie. Cette question est particulièrement cruciale et d’actualité dans les EHPAD.

 

Découvrez les résultats de cette enquête