Le 25 mai dernier, le monde entier, bouleversé, par le sort de George Floyd, cet afro-américain mort étouffé lors de son interpellation par la police à Minneapolis, se mobilisait pour lutter contre le racisme anti-noir via le slogan « #BlackLivesMatter ».

            4 mois plus tard, alors que la pandémie mondiale de COVID-19 touche toutes les nations, sans distinction, alors que les 65 ans et + ont payé le plus lourd tribut (92% de mortalité en France, 90% en Suède, 89% au Royaume-Uni) et alors que l’on fête les 20 ans des droits des personnes âgées dans la Charte Européenne, la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) et 42 autres organisations de 29 pays différents lancent le slogan « #OldLivesMatter » pour lutter contre le racisme anti-âge et sensibiliser les citoyens, les médias et les institutions au respect des aînés.

 

L’âgisme est la discrimination la plus courante et la plus banale

Ce sont les Ehpad que certains souhaitent reconfiner, sans demander, encore une fois, l’avis des résidents ni de leurs familles.
Ce sont les urgences qui ont pu refuser d’accueillir les personnes âgées en pleine épidémie COVID-19 « parce qu’il n’y a pas la place » (et hors épidémie) ;
Ce sont ces sempiternelles publicités pour les crèmes anti-rides qui stigmatisent le vieillissement ;
C’est le dénigrement perpétuel -« vieux bashing »- des âgés pour leur inaptitude aux nouvelles technologies ;
C’est le mot « retraité » qui tombe comme un couperet et d’emblée vous rejette de la société ; c’est le culte de la jeunesse, toujours, et la diabolisation, sans cesse, de la vieillesse.

 

L’âgisme est la discrimination la plus répandue, la plus banale et la plus universelle (et elle est la seule discrimination à ne pas être réprimée par la loi). La plupart des gens n’ont pas conscience des stéréotypes qu’ils entretiennent inconsciemment à l’égard des personnes âgées et pourtant elle les détruit à petits feux – une étude a montré que les personnes exposées au comportement négatif du vieillissement vivent en moyenne 7,5 années de moins les autres.

Discrimination insidieuse qui mine nos sociétés : l’exclusion de la plus grande part des adultes âgés de la vie active de la société représente un drame inacceptable et contraire à la dignité prônée.

 

#AllLivesMatter : celle des noirs, celle des jeunes, celle des âgés

À l’occasion du 20eanniversaire de l'Article 25 de la Charte des Droits Fondamentaux de l'UE qui reconnaît officiellement "le droit des personnes âgées à mener une vie digne et indépendante et à participer à la vie sociale et culturelle"(droit qui n’était pas présent dans la Déclaration universelle des droits de l’homme), 43 organismes de gériatrie et gérontologie lancent une campagne de sensibilisation mondiale sur les droits des personnes âgées de 60 ans et +.

 

Grâce à 3 vidéos disponibles en français, anglais, espagnol, italien, portugais, russe et allemand « #OldLivesMatter » créées par Jean-Paul Lilienfeld (réalisateur de « La Journée de la Jupe » (2010) avec Isabelle Adjani, Césarisée) représentent 3 cas de racisme ordinaire et universel envers les âgés. « Nous avons souhaité montrer à quel point l'âgisme est une discrimination si courante qu'on ne la voit plus », explique le Pr Olivier Guérin, Président de la SFGG.
En 2050, les 60 ans et + seront 2 milliards dans le monde : « La société pourra retirer un avantage de cette population vieillissante si nous vieillissons tous en meilleure santé. Mais pour cela, nous devons éliminer les préjugés âgistes ».

 

Un jour, si tout va bien, vous serez vieux :
#OldLivesMatter

 

 

La SFGG tient à remercier chaleureusement Jean-Paul Lilienfeld, auteur et réalisateur ainsi que tous les comédiens professionnels qui ont participé, à titre bénévole, à ces vidéos.

  

Pays et organisations participants : 

Les sociétés savantes de gériatrie et gérontologie d’Algérie, Arménie, Belgique, Biélorussie, Bolivie, Hollande, Suisse, Grèce, Finlande, Malte, Thaïlande, France, Italie, Espagne, Portugal, Hongrie, Brésil, Philippines, Chili, Islande, Lituanie, Russie, Serbie, Turquie, Sénégal, Maroc, Tunisie et la République Tchèque.
ainsi que
IAGG, IAGG Garn, EAMA, EUGMS, Gérondif, Gérontopôle Sud, Gérontopôle Pays de Loire, Gérontopôle Bretagne, Société Provençale de Gérontologie, Ville Amie des Aînés, l'European interdisciplinary Council on Ageing, International Federation on Ageing, FIAPA, et International Longevity Centre ILC France.

 

 

Enfin, à l’occasion de cette campagne, un "Manifeste pour le Droit des Personnes Âgées" prônant le droit du libre choix des personnes âgées a été rédigé par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie.

Allez plus loin : 
- Téléchargez le communiqué de presse
- Visionner les vidéos dans toutes les langues
- Contact presse : caroline.pastorelli@sfgg.org / 06 19 24 38 18