Ils travaillent à l'APHP mais étaient tous dispatchés dans la capitale.

Dermatologues, diabétologues, cardiologues, rhumatologues, ophtalmologues, gastro-entérologues personne ne se connaissait ou, juste de nom : alors qu’à partir du 10 mars leur service se vidait petit à petit, que leurs consultations s’annulaient, la patientèle désertant les consultations de peur d’y être contaminée et que la moitié de l’humanité se confinait, ils ont choisi de s’engager en venant grossir les rangs des services débordés. Affectés pour certains à l’hôpital gérontologique Broca à Paris, ils ont vécu pendant ces deux mois une expérience qui les a marqués à tout jamais.
Récit.

 

   Allez plus loin :
- Lire l'article sur Mediapart
- Lire les autres articles de presse
- Consultez l'espace "Actualités COVID-19"